terug naar index
Château hanté

Au centre de ma ville
Se dresse un vieux château
Dont les hauts murs hostiles
Assombrissent l’Escaut.

Et la foule regarde
Jouer au fond de l’eau
L’oeil vert de la camarde
qui transperce les flots.

Retrouvant ses pénates
Le soleil frémissant
De ses doigts écarlates
Teint les créneaux de sang.

Mais Gérard, le diable,
Au long des longs couloirs,
Va, comme un misérable,
Chercher l’ombre, le soir.

Uit:
Marie-Jeanne Boelens: Gand, ma ville (1963), p. 21



Vind dit boek in de bibliotheek Gent